Annonce de la création de l’APSQ au bureau du Ministre

Lettre à Gaétan Simard, attaché politique au bureau du Ministre Jean-Marc Fournier. Annonce de la création de l’APSQ et ses objectifs. Après analyse, la sécurité publique des plongeurs du Québec n’est d’aucune façon améliorée par l’application actuelle dudit Règlement par la FQAS.

Annonce de la création de l’APSQ au bureau du Ministre

Recommandée

Montréal, le 3 septembre  2005

Monsieur Gaétan Simard
Attaché Politique
10, rue Pierre-Olivier-Chauveau
Québec, (Qc) G1R 4J3

Objet : Règlement sur la qualification en plongée subaquatique récréative, découlant de la  Loi sur la sécurité dans les sports,  L.R.Q.,s-3.1,a.46.15,  Gazette officielle du Québec 6 mars 2002, Chapitre 17, annexe 1-11.

Monsieur Simard,

Nous désirons vous annoncer le lancement d’une nouvelle association à but non lucratif du nom de l’Association des plongeurs sous-marins du Québec (APSQ).

Cette association a comme objectifs, entre autres :

1. La promotion de la sécurité des plongeurs sous-marins sur le territoire du Québec.
2. La diffusion et l’accès à l’information sur tout ce qui touche à la plongée sous-marine.
3. La protection des intérêts et des droits des plongeurs, moniteurs, boutiquiers et charters.
4. Groupe d’Expert-Conseil en plongée Récréative et en plongée Technique.

Vous êtes cordialement invité à venir consulter notre site Web à l’adresse internet  http://www.microbois.com/apsq/.

En tant que Président de l’Association des Plongeurs Sous-marin du Québec (APSQ), représentant dans ce dossier de l’association IANTD (International Association of Nitrox & Technical Diver) et moniteur de plongée technique à temps plein, j’aimerais vous souligner qu’après une analyse approfondie du Règlement et son application par la FQAS, la sécurité publique des plongeurs du Québec n’est d’aucune façon améliorée par l’application actuelle dudit Règlement.

Comme vous le savez, les recommandations du coroner Boudrias avaient pour but de réformer la sécurité publique des plongeurs et ceci, en s’assurant que les programmes de formation soient émis par des moniteurs compétents et accrédités.

Des fonds publics ont été octroyés à la FQAS pour qu’elle atteste des compétences des moniteurs de plongée. Des postes de commissaires à l’accréditation  avaient alors été mis sur pied.

Dans l’état actuel des choses, la FQAS a remis sa « responsabilité » de contrôle et d’émission de carte de plongeurs à n’importe quels moniteurs, sans s’assurer de leur compétence. Une simple formation administrative d’une demi journée sur comment amasser les fonds pour le compte de la FQAS est requise. Aucun contrôle des compétences et des qualifications dudit moniteur de plongée n’est exigé.

Cette situation est tout à fait alarmante car un moniteur incompétent sera tout aussi incompétent après avoir suivi sa formation de fonction administrative de mandataire d’une demi journée. La FQAS a détourné l’esprit même du Règlement qui visait à s’assurer de la qualité de l’enseignement et de l’enseignant.

Par ailleurs, la FQAS n’est pas un gage de compétence. Ironiquement, les rapports du coroner, nous permettre de constater que plus de la moitié des accidents passés émanaient de moniteurs en provenance de la FQAS. On peut donc envisager le pire quant aux conséquences de l’absence de contrôle des moniteurs de la FQAS et les répercutions sur la sécurité publique.

Pour ces différentes raisons, tel que nous avons discuté lors de dernière rencontre,  il est important qu’un organisme indépendant soit mis sur pied afin d’empêcher que la FQAS soit juge et parti lorsque des plaintes seront formulées sur des moniteurs fautifs y compris ceux de la FQAS. C’est une des raisons pour laquelle nous proposons nos services au Gouvernement.

Vous trouverez ci-joint une thèse universitaire qui explique très bien les lacunes de l’application du Règlement par la FQAS.

Monsieur Simard, notre intervention n’est nulle autre que de protéger la sécurité des plongeurs et que les fonds publics ne soient point gaspillés inutilement.

Voilà maintenant plus d’un an et demi que le Règlement est en fonction et aucune action n’a encore été prise de la part du gouvernement afin de corriger les lacunes exprimées dans nos multiples demandes.

Nous sommes prêt à vous soumettre les recommandations dont nous croyons nécessaires afin de corriger l’application de ce Règlement dans une optique de solutions viables et à long terme.

Toutefois, ce travail exigera énormément de travail en plus d’une présence permanente pour l’analyse des plaintes formulées tout en s’assurant de l’impartialité de la FQAS.

Nous vous demandons donc de bien vouloir agir maintenant pour le bien de la sécurité publique.

Dans l’attente de votre réponse, recevez, Monsieur Simard, l’expression de nos salutations distinguées.

Stéphane Jolicoeur
Instructeur Trimix
Directeur de cours Advanced Recreational Trimix
Instructeur Technical Wreck Penetration
Instructeur Intro-cave
Instructeur Gaz Blender

Pièce jointe

Comments are closed.